strategie-data-driven-digital-marketing-agence-link

Strategie digitale : êtes-vous prêts pour une stratégie data-driven ?

strategie-data-driven-digital-marketing-agence-link

S’appuyer sur les datas pour initier une opération de marketing digital c’est une tendance 2021 en accélération. Et vous ? Êtes-vous prêt à sauter le pas et à confier aux data-analysts votre destin commercial ?

En quoi consiste une strategie digitale data-driven ?

Éléments de réponse en 5 points :

  • Définition strategie digitale data driven
  • Avantages d’une stratégie data-driven pour le web-marketing
  • Sous-traiter l’analyse et la stratégie data-driven
  • Les 5 étapes d’une stratégie Data-driven
  • Les règles d’une BDD exploitable

Etes-vous prêt ?

Le data-driven c’est quoi ?

Tout d’abord, commençons par une rapide définition. Littéralement, opter pour une stratégie data-driven, consiste à appuyer ses décisions sur l’analyse et le décryptage des données. Les fameuses datas qui ont commencé à envahir nos serveurs. Et ce n’est qu’un début !

On estime au niveau mondial que les data ont été multipliées par 3 entre 2015 et 2020 pour atteindre 47 zetta-octets (1 zettaoctet = 1 000 milliards de Go).

Désormais, on estime que ce chiffre devrait dépasser les 2 140 zetta-octets d’ici 15 ans !

strategie-digitale-data-driven-link

Les avantages d’une stratégie data-driven de web-marketing

  • Acquérir une connaissance intime des comportements des différentes cibles/personas
  • Identifier les points clés du parcours de conversion
  • Détecter et suivre des modifications de comportements, des nouvelles tendances
  • Elaborer des scenarii prédictifs capables de jouer sur le niveau d’engagement ou d’acquisition
  • Réagir et adapter en temps réel les actions en fonction de l’évolution des datas
  • Mesurer avec précision les données et apprécier le ROI à l’euro près.
  • Anticiper les prochaines actions grâce aux nouvelles datas générées
agence-annonceur-meme-combat

Sous-traiter l’analyse et sa stratégie data-driven?

En fait, c’est le métier des agences de marketing digital. Ainsi, Link a intégré en interne des compétences spécifiques liées à l’analyse et au pilotage des données de nos clients.

A partir des éléments que ces derniers nous confient en toute confidentialité, nos équipes étudient, analysent et restituent les grands enseignements issus des datas.

Une fois ces données interprétées, Link construit pour vous la solution optimale pour remplir vos objectifs qu’ils soient :

  • des objectifs de notoriété,
  •  des objectifs d’acquisition
  • des objectifs de transformation.

Dans les faits, votre campagne est contrôlée, ré-orientée en temps réel pour en optimiser l’impact. C’est en effet, cette surveillance active qui différencie une agence de marketing digital telle que Link d’autres agences qui ne gèrent que de la programmatique pure sans suivi direct, ni optimisation en temps réel.

Ainsi, à l’issue des campagnes, Link vous délivre une analyse complète des données de votre campagne de web marketing et calcule le ROI ou le ROAS de votre opération.

strategie-digitale-marketing-digital-agence-link

Une strategie digitale data-driven en 5 étapes

1.    Structurez vos data (regroupement, croisement, sélection, cleaning)

Inutile et surtout impossible de traiter l’ensemble de vos datas. Il y en a trop ! Il faut donc apprendre à identifier les KPI qui vous intéressent, à les segmenter, à les organiser en silos ou en cocon pour en extraire les principaux enseignements. Élaborez des tris, croisez les informations qui vous permettent d’affiner le parcours client : fréquence, panier moyen, performance de mots clés, horaires de connexion, type de device utilisé, etc…

2.    Identifiez les points de contacts avec vos cibles (personas)

En fait, les datas pistent pour vous le chemin de vos internautes avec une foule de détails.

Au-delà des personae qui servent déjà à regrouper des profils proches, vous avez donc également accès de façon quasi personnalisée aux habitudes de consommation de vos clients. Sont-ils plutôt Facebook ou Instagram ?

Sensibles aux promos ou à la livraison offerte ? Lisent-ils les avis laissés sur le produit ? Combien de pages consultent-ils avant de céder à l’acte d’achat ?

 3.    Développez des scénarii adaptés à chaque segment du tunnel de conversion

Désormais bien renseignés sur vos différentes cibles, il ne vous reste qu’à imaginer les différents scénarii qui vont vous permettre d’accroître votre taux de transformation. Ces scénarii fonctionnent veritablement comme un arbre de décision.

Si votre prospect quitte le tunnel de conversion lors de la face d’acquisition, quelle action mettre en place pour le faire revenir ?

Et s’il s’arrête à l’ultime étape du paiement, quel message lui adresser pour l’inciter à franchir ce dernier pas ?

A-t-il déjà effectué un achat, comment le fidéliser et le transformer en ambassadeur ?…

Evidemment, il y a autant de questions que de scénarii possibles, mais si vous prenez le temps de bien les élaborer, votre taux de transformation sera presque automatiquement incrémenté à la hausse !

 4.    Créez ou mettez à jour les outils spécifiques et veillez à votre Quality Score

Maintenant que vous avez identifié les scénarii adaptés à vos objectifs, il ne vous reste plus qu’à déployer les outils en conséquence. Surtout, n’hésitez pas à varier vos canaux d’acquisition pour tester de nouvelles formules.

Enfin, veillez à parfaitement respecter les normes fixées par Facebook et Google sous peine de voir votre Quality Score s’effondrer et vos campagnes bénéficier d’une moindre exposition.

 5.    Analysez les nouvelles datas collectées et nourrissez le point 1

Ainsi, nouvelle campagne, nouvelles data. Analysez sans tarder vos nouvelles données et surtout n’hésitez pas à nettoyer vos données pour garder une base de travail propre. Veillez également à être en conformité avec les règles RGPD notamment en matière d’opt-in.

agence-link-strategie-digitale-kpi-1.jpeg

Strategie digitale : les critères d’une bonne base de données (BDD)

Enfin, une BDD pour être bien exploitée doit idéalement réponse à ces 4 critères :

  • Mise à jour facile : les nouvelles données sont facilement ajoutées à l’existant et offrent par conséquent une souplesse d’exploitation maximale
  • Croisements aisés : les données doivent pouvoir être combinées et donc comparées avec d’autres sources avec une compatibilité maximale
  • Maniabilité : évidemment, votre BDD doit pouvoir s’actualiser en temps réel afin de ne pas risquer la divulgation ou la perte de données.
  • Sécurisation : la data, c’est de l’or numérique. Surtout soyez vigilants et intraitables sur la sécurité apportée à vos données.

Envie d’en savoir plus sur la strategie digitale ? Contactez-nous !