traffic-manager-community-manager-agence-link

Community Manager et Traffic Manager, même combat ?

traffic-manager-community-manager-agence-link

Pour le suivi de ma campagne ? T’inquiète je demande à mon Community Manager !

Alors oui. Évidemment, il vaut mieux demander à son Community Manager qu’à n’importe quel autre professionnel en interne de faire le suivi d’une campagne digitale.

Sauf que voilà, sauf si ce dernier s’est formé au Traffic Management, son métier n’est à proprement parler, pas le même.

1 combat ?

Plutôt 2 métiers,

2 ambiances

Le Community Manager : la connaissance qualitative de la cible

Le Community Management est une discipline polyvalente qui exige créativité, esprit de synthèse, culture générale, goût pour l’écriture, sens esthétique, des notions de tournage et de montage, de graphisme et souvent une bonne dose d’humour pour agir en modération des messages sans perdre ses nerfs. Et rien que pour ça, disons-le, le Community Manager est un héros du digital !

Garant de la ligne éditoriale de la marque, le Community Manager comme son nom l’indique a pour principale fonction de générer puis d’animer une communauté. Il crée des contenus originaux, répond aux commentaires des internautes, recueille les avis, organise des opérations pour booster son audience : jeux, partenariats, sondages, opérations événementielles en ligne.

Il a une connaissance qualitative de son audience. Il en connaît les ressorts psychologiques : peurs, freins, appétence, engouement, attentes… Il détient des données très précieuses, une connaissance intime des attentes des consommateurs de la marque.  Son action impacte directement l’image de la marque.

traffic-manager

Traffic Manager – l’as du quanti !

Le Traffic Manager est également scotché derrière un écran et lui aussi possède des données et une connaissance intime de la cible. Mais il travaille uniquement sur des données quantitatives.

Pour être Traffic Manager, il faut posséder un excellent esprit de synthèse, un sens aigu de l’observation et de la déduction, une capacité à prendre des décisions rapides, un esprit critique affuté et une ouverture d’esprit suffisante pour remettre en cause ses acquis, car les datas réservent leur lot de surprises au quotidien.

Le Traffic Manager est capable de dresser un profil fin et juste des prospects et clients d’une marque. Age, sexe, origine géographique, centres d’intérêt, avec ou sans enfants, niveau d’études, catégorie de revenus… le nombre et la qualité des datas sont quasiment illimités. Le talent d’un bon Traffic Manager réside dans sa capacité à étudier ces datas, à les faire parler pour pouvoir ensuite ajuster les campagnes et les budgets.

Chaque jour, les Traffic Managers traquent, analysent, décryptent les données. Ils formulent des hypothèses et affinent le pilotage les campagnes en temps réel pour en optimiser les performances. Telle cible réagit davantage une campagne ? Le Traffic Manager réoriente le budget. Tel visuel est contre-performant ? On le désactive au profit d’un autre plus efficient…

Avant de choisir une agence de communication digitale, vérifiez qu’elle intègre les compétences du Traffic Management. Sans cela votre campagne fera simplement l’objet d’une étape de programmatique sans autre intervention.

Avec un Traffic Manager qui l’ajuste au quotidien, elle sera optimisée au maximum et votre ROI (Return On Invest) et votre ROAS (Return on Ads Spent) offriront une meilleure rentabilité.

Chez Link, nous avons développé un pôle de Traffic Management. Une équipe intégrée qui se consacre exclusivement à l’optimisation des campagnes de nos clients.

Envie d’en savoir plus sur cette tendance ? Contactez-nous.